TANTRA – les arts de l’amour – sexualité sacrée

Pour un tantrika, l’orgasme génital n’est pas le seul but de l’intimité sexuelle. Tout le corps peut être transformé en une zone érogène, les sensations deviennent de plus en plus subtiles et extatique. Exit la course à l’orgasme génital !

tantra sexualité sacrée

Dans la sexualité occidentale, seule compte la fin, l’orgasme génital. Chaque caresse est dirigée vers cet objectif final. On peut parler de terrorisme de l’orgasme. La sexualité est plus mécanique que sensorielle, soumise à la pulsion sexuelle inconsciente.

La sexualité sacrée développe l’art de l’érotisme à un degré hautement raffiné et vous découvrirez des orgasmes complets, même sans pénétration.

La vision tantrique est une vision globale, totale.

Chaque situation, qu’elle soit plaisante ou déplaisante, est une occasion de devenir plus conscient. Elle fournit une excellente occasion d’intégrer les différents aspects de vous-même, y compris ceux que vous rejetez et cachez habituellement.

La vision tantrique nous enseigne qu’en chaque être, en vous, se trouve un esprit pur, naturel et innocent comme un enfant et qui représente notre capacité naturelle de profiter de la vie, d’aimer, de jouer et d’être extatique.

Abandonnez la honte et la culpabilité

La vision tantrique nous enseigne que l’amour est sacré et quand deux amants considèrent l’amour comme un acte sacré, ils reconnaissent l’aspect divin de l’autre, ce qui veut dire qu’ils reconnaissent leur potentiel infini, leurs capacités à aller vers le potentiel le plus élevé en amour.

Le Tantra apprend aux amants comment harmoniser leurs énergies, créant ainsi une résonance mesurable entre leurs champs énergétiques.

Pendant que l’énergie de vos corps se mélange et fusionne, la communion sexuelle devient une expérience d’intimité profonde. C’est cette fusion qui crée l’expérience de l’extase, à laquelle le corps, le cœur et l’esprit participent tous ensemble.

Le Tantrisme conçoit l’union sexuelle non seulement comme sacrée mais comme un art. Il est d’ailleurs intéressant de savoir que la racine sanscrite du mot « art » signifie « convenablement uni ».

Pour devenir des Tantrikas, pratiquants du Tantrisme, il était demandé aux amoureux de connaître, entre autres, la conversation, la danse, la cérémonie, le massage, l’arrangement floral, la musique, le costume, le maquillage, l’hygiène, la respiration et la méditation.

Lorsque nous apprenons les arts érotiques sous cette forme, on met en place une profonde guérison de notre sexualité. Les partenaires se respectent et se connaissent intellectuellement et émotionnellement avant L’UNION.

L’acte sexuel n’est plus une affaire bâclée, vécue par des partenaires inconscients, mais un échange sain et nourrissant entre partenaires se respectant et se connaissant intellectuellement, émotionnellement et sensuellement avant d’entrer consciemment dans l’union sexuelle.

Selon le tantrisme , la sexualité est la 1ère forme d’énergie, vue comme un instant de vie : une vision joyeuse, amoureuse, et globale de la sexualité.

L’homme est encouragé à explorer ses aspects légers, réceptifs, vulnérables, féminins, encouragé à apprendre à se relaxer, à prendre son temps et à se permettre de recevoir.

La femme explore une conduite dynamique de l’amour, prend l’initiative, crée de nouvelles voies pour se donner du plaisir ainsi qu’à l’homme.

Ce qui demande, confiance, ouverture d’esprit, créativité et des qualités émotionnelles et spirituelles.

L’union sacrée est un Art qui s’apprend.