Quête de sens pour l’homme moderne

« En se guérissant soi-même, on guérit un peu le monde »

Stéphane Alix, créateur de l’INREES

Au fil des siècles et de l’impact des dogmes patriarcaux, l’être masculin a été conditionné à étouffer ses ressentis, ses émotions, à refuser de s’écouter intérieurement, et d’offrir une place à son intuition.

Piégé par l’image de force et d’infaillibilité, qu’il s’est forgé pour asseoir sa domination, comment pourrait–il s’autoriser aujourd’hui à s’interroger sur son fonctionnement et ses besoins profonds ?

Éduqué, domestiqué depuis l’enfance à nier sa sensibilité pour être fort.

homme accroupi .jpg

Il se retrouve seul face à ses émotions et sentiments qui l’envahissent, le bouleversent et font vaciller le socle mouvant sur lequel il s’est construit. Les reconnaître et les exprimer le conduit, croit-il, à la déchéance de sa masculinité ? Il doit donc se dominer et refouler tous ses sentiments et émotions. Gare au refoulement et toutes les dérives violentes qui en découlent.

Notre culture actuelle lui renvoie en permanence la nécessité d’être performant dans tous les domaines et tout particulièrement dans la sexualité avec le film pornographique, image XXXL de l’homme parfait et jouisseur du corps des femmes

Souffre-t-il de la négation de sa sensibilité ? Combien de temps portera-t-il encore sa cuirasse de protection pour correspondre à l’image qu’on attend de lui ?

Le monde du développement personnel et de la connaissance de soi permet aux femmes depuis plusieurs années, de mieux se connaitre à travers différents outils qui lui permettent d’aborder sa puissance féminine et son éveil à elle-même en créant son Ode à la Féminité. Les cercles de femmes se multiplient et la sororité prend place.

Il reste pourtant en substance que seules les femmes ont ce droit de visiter leur intériorité.

Et, elles-mêmes conditionnées par ce monde qui croit que l’émotion est exclusivement de nature féminine, attendent, plus ou moins inconsciemment, que l’homme prouve sa virilité et aime avec son cœur.

homme méditation 1.jpg
vaisseau de cristal 3.jpg


Terrible dilemme pour l’être masculin, comment sortir de cette double injonction ?

Pour l’être masculin, le chemin reste à parcourir.

J’ai ouvert depuis 5 ans, des séminaires destinés aux hommes afin qu’ils puissent explorer leur intériorité intitulés Ode à la Masculinité.                   

Ma plus grande surprise a été de découvrir leur sensibilité au monde, leur amour de la femme, de celle aussi qui les accompagne dans la vie. J’ai découvert leur vulnérabilité, leurs échanges profonds sur leurs peurs et désirs, leur solidarité que l’on nomme fraternité.

J’ai alors réalisé qu’un voile invisible séparait les hommes et les femmes.

Les hommes tentaient de mieux comprendre l’être féminin et les femmes étaient totalement ignorantes de l’être masculin. Préjugés et projections les habillaient d’ombre.

J’organise d’ailleurs un séminaire de réconciliation entre les hommes et les femmes.

Il est temps qu’on se penche sur ce que sont réellement les hommes afin que toute femme réalise qu’il souffre et qu’il mérite toute leur attention et tout leur amour.

Ils ont besoin de l’écoute profonde de la femme, de son non-jugement, de sa chaleur pour ouvrir leur cœur et retirer la cuirasse.

Homme racine


Depuis toujours, l’être humain se tient les pieds sur terre, et lève la tête pour contempler les étoiles, en quête de réponse sur l’incidence des planètes sur sa vie. Des réponses ont pu être proposées grâce à l’astrologie par exemple.

Mais qu’en est-il de l’influence des variations lunaires sur nos comportements biologiques, psychiques, corporels et sexuels ? La femme ouverte à l’exploration de sa féminité a déjà quelques moyens de saisir ce qui se joue pour elle, et comment la lune impacte son état émotionnel tout au long de son cycle menstruel, qu’on appelle joliment les lunes.

Mais qu’en est-il pour l’homme, l’être masculin ?

Déconnecté de la nature, de la planète terre et de ses incidences sur nos vies, oubliant qu’il est aussi relié au cosmos, l’homme moderne est t il en quête de sens ?   

La croyance erronée, que les émotions, la sensibilité, le besoin de chaleur humaine et la vulnérabilité, sont uniquement d’essence féminine, alors que nos émotions sont d’origine biologique, inhérente à tout être humain (voir l’excellent livre de Maité Sauvet « de l’insatisfaction masculine » ) cette croyance erronée  pourra-t-elle enfin s’effacer de nos mémoires collectives?

Le principe féminin  est relié à l’énergie tellurique, à Gaia la terre,

Le principe masculin au cosmos à l’énergie du ciel.       

homme méditation yin-yang.jpg


Tel un arbre enraciné, les bras levés vers le ciel, le cœur au centre du corps humain, homme ou femme, est Amour.

Intimement relié à l’univers, aux influences cosmiques et telluriques, le voyage de l’humanité commence par le voyage intérieur.

« Aide toi le ciel t’aidera »  ouvre les bras et ton cœur et, donne la meilleure version de toi-même, en pleine conscience de qui tu es, de ton identité forgée à l’aune de tes expériences, de tes ressentis, de ta sensibilité.

Et, laisse toi aller, abandonne-toi à la puissance et à la magie de toutes les énergies des mondes visibles et invisibles.

Et enfin, un monde nouveau transparaît sous l’armure masculine, dans une chanson incisive du jeune chanteur Eddy de Presto « virilité abusive ».

>>> Voir les Témoignages hommes <<<

image 2.jpg


Toi, Homme, pour être un Guerrier Pacifique,

OSE ouvrir ton Cœur à l’Amour.

Laisse tomber ton armure.

Ta VIE sera plus grande et plus profonde.